GENEALOGIE  EN  SUISSE  ROMANDE       

Introduction et generalités

La Suisse est un état fédératif composé de 26 entités politiquement distinctes : les cantons (23 cantons et 3 demi-cantons). Ils sont les équivalents (à l'échelle suisse) des états des USA ou des provinces canadiennes. Chacun d'entre eux est une petite république gérant ses bibliothèques, ses archives, et qui a surtout ses propres habitudes ! La généalogie en Suisse est donc parfois déroutante et compliquée pour un débutant.

Le Suisse est originaire d'une commune et d'un canton avant que d'être citoyen suisse. Ce droit est transmis héréditairement, quel que soit le lieu de naissance. Un habitant de Genève depuis plus de cinq générations est toujours originaires d'une commune argovienne où plus une personne de sa famille ne réside depuis plus de cent ans. Le registre des familles de cette commune y notera la naissance de ses enfants, même s'il n'y a jamais résidé. Certaines familles ont même plusieurs communes d'origine. A noter que cet "archaïsme" peut s'avérer extrêmement utile au chercheur qui connaît la commune d'origine de ses ancêtres.

L'état civil est du ressort des communes et il est administré différemment dans chaque canton. Cependant depuis la Constitution fédérale de 1874, les directives de base sont édictées par la Confédération. Dès 1928 le système des registres des familles par commune a été généralisé.

Dans certains cantons, les archives cantonales possèdent des doubles des registres des familles communaux (au delà de cinquante ans, en moyenne). Le même fédéralisme régit les registres paroissiaux, qui précèdent les registres de l'état civil : certains cantons (Neuchâtel, Vaud) les ont intégrés dans leurs archives cantonales, d'autres (Fribourg, Valais), les ont laissés dans les cures et les paroisses.

Quatre langues nationales sont reconnues : l'allemand (le schwyzertüütsch), le français, l'italien et le romanche (ancienne langue rhéto-latine). Avant d'effectuer une recherche en Suisse, vous avez avantage à bien connaître le canton et la commune d'origine de votre famille. La bibliothèque nationale suisse, ainsi que les archives fédérales suisses ne vous seront que de peu de secours, l'essentiel des informations se trouvant dans les archives cantonales et dans les services de l'état civil des communes.

La Suisse francophone (la Romandie) se compose de six cantons : Genève, Vaud, Neuchâtel et le Jura (100% francophones), Fribourg (Freiburg), et le Valais (Wallis), francophones avec une partie germanophone. On y ajoute le Jura bernois, partie francophone du canton alémanique de Berne.

République et Canton de Genève

383.000 habitants - 283 km2 - Protestants et catholiques à 50%

Ville d'empire gouvernée par un évêque jusqu'en 1534
1536Réformation (Calvin), république indépendante
1794Occupation française : préfecture du Département du Léman
1815(Congrès de Vienne) : Genève devient suisse

flècheQuelques liens complémentaires : Histoire de Genève ¦ Ville de Genève ¦ État de Genève ¦ Why Geneva ? ¦ Guide de Genève

flècheA noter que la plupart des archives du Département du Léman (1794-1815) se trouvent aux Archives départementales de la Haute Savoie et de la Savoie respectivement à Annecy et Chambéry.

Canton de Vaud   

604.000 habitants, 3212 km2 - 70 % de protestants.

Territoire d'Empire jusqu'au XIIe siècle
Comtes de Savoie jusqu'en 1536
1536 : conquête et occupation bernoise
1798-1803 : Département du Léman
1803 : Canton suisse

flècheQuelques liens complémentaires : État de Vaud ¦ Les communes vaudoises ¦ Ville de Lausanne ¦ Histoire vaudoise (Vaud 2003)

Canton de Neuchâtel   

165.000 habitants, 803 km2 - 60% de protestants

Comté de Neuchâtel (partie intégrante du Royaume de Bourgogne jusqu'à la fin du XVIe siècle
1600 - 1707 : Principauté de Neuchâtel
1707 - 1806 : Neuchâtel sous la maison de Prusse
1815 : Canton suisse (reste principauté prussienne jusqu'en 1848)

flècheLien complémentaire : Site Web du canton de Neuchâtel

République et Canton du Jura / Jura bernois   

67.000 habitants, 837 km2 - Majorité catholique

Territoire de l'Evêché de Bâle intégré au Canton de Berne en 1815 (Congrès de Vienne)

Le 24 septembre 1978, le Jura devient un canton indépendant. Quelques districts francophones refusent le referendum, restent fidèle à Berne et constituent actuellement le Jura bernois.

flècheQuelques liens complémentaires : Site officiel de la République et canton du Jura ¦ Canton de Berne

Canton de Fribourg  

216.000 habitants, 1671 km2 - Catholique à plus de 90%

1157 : fondation de la ville de Fribourg, dynastie des Zähringen
1277-1452 : Domination autrichienne
1460-1470 : Guerres de Bourgogne
1481 : Fribourg entre dans la Confédération suisse

flècheLien complémentaire : Fribourg portail

Canton du Valais  

254.000 habitants, 5225 km2 - Catholique à plus de 90%

Territoire épiscopal dépendant de la maison de Savoie jusqu'au XVe siècle
1475 : Alliance avec les bernois
1798 : Conquête française : état indépendant, puis département du Simplon
1815 : Canton suisse

flècheLien complémentaire : État du Valais : site officiel du canton du Valais

 

                                                                                                                                      Copyright (Le Ciel de Françoise) © 2003, tous droits réservés