Papa, je sais que ton instrument préféré est le violon...et que tous deux aurions aimé en jouer....

                                                    à défaut de quoi, à l'âge de 4 ans, tu m'as offert un piano et depuis ce jour j'en joue...

                  enfin, jusqu'à ce que mes doigts ne le veuillent plus, avec regret. 

                   Mais comme je peux parfois "pianoter" sur le clavier de mon ordi;

 Je te laisse ceci.... avec amour, ta grande.. petite Fleur..

                                        

                        Papa: Ta petite "grande" fille...

                      

                       Un matin, sans que je l'aie décidé;

            Je sais, ça vient, je partirai...

                       Il ne sert plus à rien de le regretter,

                        Sachant à peu près ou je m'en 'irai...

                  

               J'ai appelé mon ami Mr. le vent,

              Je dis Mr. parce qu'il est Grand!

                   Lui précisant bien: "emmène-moi"!

                           Comme il a toujours été mon compagnon,

                Je m'envole déjà dans son horizon.

                 

                       Voici: je vous laisse le clé de mon Coeur,

                                    Cet endroit, rempli de petits et grands Bonheurs!

                         Mais comme je suis devenue fragile, je dis:

                                       "Tout doucement"!...pour ne plus parsemer de bris.

                         

            Comme mon corps devenu fragile,

             Gentiment, Mr. le vent me dépose...

              Comme on le ferait d'une belle rose.

                   Coriace, oui! Mais aussi toute gracile...

                        

       Ce n'est plus le temps de parler!

           Il est  désormais l'heure de rêver....

   Je ne désire plus parler de lois

        Mais, encore un peu, écoute-moi!

                  

             Devine quoi?  Je viens de rencontrer

      Le Coeur d'une nouvelle Liberté!

                  Je deviens la plus belle des petites Fleurs

                      Et je comprends qu'elle se nomme Bonheur!

                     

        Ce pays est toujours si magnifique!

                     Et, il est remplie de la plus belle musique...

      Ta petite Fleur devient tout à tour

            Toutes les fleurs, habillées D'Amour...

               

                    Elles "meurent" d'une magnifique aisance

        et tu te demandes ce que j'en pense?

                              En fait, elle ne meurent point: il n'y a plus d'âge!

           Elles dansent comme dans un Opéra....

Celui de Carmen de Bizet ?

                Ainsi, tu m'as nommée comme un reflet...

                       

                   En toi, ton Coeur est sans doute bouleversé,

                          Mais des larmes, il ne faut pas trop en déverser...

                        Car en fait c'est un cadeau, un immense plaisir!

     Car jamais, non, je ne vais mourir!...

                        

               Je suis enfin riche du plus beau des trésors:

 Celui d'arriver, revenir à bon port...

Et au travers de ces quelques mots,

Écoute, écoute encore mon piano...

                                                                                                                                                                                                                      

                                                                                                                              Ca.Rem. 20-06-04, jour de la fête des pères..

Retour

                                                                                                                                                               Copyright (Le Ciel de Françoise) © 2004, tous droits réservés